Nos prestations

Pour qui

Toute personne adulte se trouvant confrontée à une incapacité d’agir ou à une situation de handicap réduisant son indépendance dans la réalisation de ses activités quotidiennes. Ceci pouvant être la conséquence d’une maladie, d’un accident ou tout simplement

de l’avancée en âge.

Comment

Votre médecin doit vous prescrire des séances d’ergothérapie.

Au maximum 9 séances par ordonnance en cas de maladie et 12 en cas d’accident.

Une fois en possession de l’ordonnance, il vous reste à prendre contact avec
Ergosenior afin de convenir d’un premier rendez-vous.

Des séances ou des évaluations sont toutefois possibles en dehors de toute prescription à la charge entière du demandeur.

Les séances peuvent se dérouler à votre domicile /EMS ou au cabinet d’ergothérapie. C’est le médecin qui précise sur l’ordonnance les modalités d’intervention de l’ergothérapeute en fonction de votre pathologie ou de vos possibilités à vous déplacer.

Les interventions à domicile concernent les personnes résidant en Valais Central entre Martigny et Sierre.

Ergosenior prodigue des soins d’ergothérapie pour les personnes atteintes par exemple, de:

Lésions du système nerveux central:

AVC (Accident Vasculaire Cérébral), TCC (Traumatisme Crânio-Cervicaux), maladie de Parkinson, sclérose en plaques, tumeur cérébrale, SLA (Sclérose Latérale Amyotrohique)

Atteintes du membre supérieur:

Fractures, lésions nerveuses périphériques, atteintes sensitives, tunnel carpien, maladie de Dupuytren, CRPS (algoneurodystrophie)

Problématique rhumatologique:

Arthrose, polyarthrite, douleurs de dos, fibromyalgie

Problématiques liées à la personne âgée:

Troubles de l’équilibre, difficultés de mobilisation et de déplacement, environnement inadapté, prévention des chutes, démences, complications liées au mauvais positionnement assis ou couché, atteintes plurifactorielles

Cette liste est bien évidemment non exhaustive, chaque demande est prise en compte avec soin et pertinence.

La rééducation

La rééducation, c’est le traitement des déficiences.

Les traiter, c’est favoriser l’amélioration des fonctions altérées.

  • amélioration des fonctions déficitaires
  • maintien d’un bon état fonctionnel : sollicitation des fonctions restantes, prévention d’apparition ou d’aggravation de déficiences ou d’incapacités, installation du patient, conseil d’économie articulaire
  • confection et mise en place d’attelles

Ergosenior prend en charge la rééducation des capacités fonctionnelles, cognitives, relationnelles ou psychiques.

Celles-ci peuvent être abordées de manière analytique, sous forme d’exercices ou d'activités, par exemple: 

Au niveau fonctionnel, la rééducation :

  • des amplitudes fonctionnelles,
  • de la coordination et la précision des gestes,
  • des préhensions et de la force,
  • des sensibilités, 
  • de l’équilibre assis ou debout

Au niveau cognitif, la rééducation: 

  • des capacités de mémorisation
  • des capacités d’orientation
  • des capacités de planification
  • des capacités d’initiative
  • des troubles praxiques
  • des troubles gnosiques
  • des troubles perceptifs
  • des troubles attentionnels

Au niveau relationnel et psychique, la rééducation :

  • de l’estime de soi
  • de la confiance en soi
  • de la communication
  • de la capacité à entrer en relation
  • des stratégies comportementales

Ces capacités peuvent également être sollicitées lors des mises en situations concrètes, par exemple : 

  • les activités de la vie quotidienne (la toilette et l’habillage, les déplacements, les transferts)
  • les activités domestiques (la prise et la réalisation de repas, la mise du couvert, la vaisselle, la lessive/repassage, les courses, préparation et achats, le ménage, les tâches administratives courrier, gestion des factures)
  • les activités de loisirs (écriture)
  • les activités artisanales


La rééducation peut également passer par la mise en application de mesures préventives, telles :

- les principes d’économie articulaire ou d’hygiène posturale 


- la réduction des complications liées au décubitus ou à la perte de mobilité

- des conseils et des informations au patient pour vivre mieux avec sa maladie

- la formation de l’entourage proche et le soutien aux aidants naturels

La réadaptation

La réadaptation, c’est le traitement des incapacités. La réadaptation peut ètre fonctionnelle (en lien avec des problèmes moteurs), cognitive (en lien avec des problèmes de démence) ou psychosocial (en lien avec des problèmes psychiques).

Dans cette phase, l’ergothérapeute d’Ergosenior agit soit directement auprès du patient, soit indirectement en intervenant sur l’environnement matériel et/ou humain. La finalité étant de réduire au maximum les situations de handicap et de sécuriser les activités du quotidien.


Comment agir autrement ? 

Le patient apprend à vivre autrement dans sa nouvelle situation. L’ergothérapeute lui permet d’expérimenter des situations réelles de la vie quotidienne afin d’apprendre et d’automatiser de nouvelles stratégies d’action ou de rechercher des compensations et les développer par l’entraînement, par exemple : 

  • intégrer l’utilisation d’une aide de marche (cannes, rollator, déambulateur, fauteuil roulant) dans ses activités de la vie quotidienne.
  • se laver et s’habiller en étant hémiplégique
  • préparer un repas en étant amputé du membre inférieur
  • gérer au mieux les troubles de mémoire au quotidien
  • aménager le déroulement des activités de la journée avec la maladie de Parkinson
  • etc.…


Moyens auxiliaires/adaptations

Le moyen auxiliaire est l’aide technique qui permet à la personne en situation de handicap une meilleure intégration sociale en favorisant sa mobilité, sa communication avec les autres, le contrôle de son environnement et l’accomplissement des gestes quotidiens de la vie.

Apprendre à agir autrement ne suffisant pas toujours, l’introduction de moyens auxiliaires ou d’adaptations permet souvent d’améliorer significativement le niveau d’indépendance. Encore faut-il que ces moyens soient choisis scrupuleusement de manière individualisée et introduit avec parcimonie afin qu’ils soient utilisés durablement.


Ergosenior dispose d’un vaste panel de moyens auxiliaires pouvant être essayés et testés. L’ergothérapeute les proposera au patient mais en aucun cas n’imposera leur acquisition.


Certains moyens auxiliaires pourront être fournis directement par Ergosenior.

Mais le plus souvent, Ergosenior a un rôle de conseil, établissant un relais entre vous et les fournisseurs.

Nous sommes amenés à établir des rapports et de vous orienter vers les services compétents pour formuler vos demandes (en lien avec une assistante sociale bien souvent).


Modification ou adaptation de l’environnement

Ergosenior conseille les adaptations ou les modifications souhaitables de l’environnement afin que la personne évolue dans un milieu adapté et sécuritaire. Un rapport écrit est systématiquement remis au patient et au médecin prescripteur. Celui-ci peut être transmis à à d’autres organismes compétents si besoin.

En aucun cas, Ergosenior ne procède directement à des transformations architecturales.

Les modifications simples peuvent êtres réalisées EN ACCORD avec le patient et sa famille (déplacer un meuble, ôter un tapis, agencer différemment les placards et les armoires, modifier les sources de lumière…….).


Conseils d'aménagement de poste de travail

  • adopter les bonnes postures
  • proposer du matériel, l'essayer si possible
  • modifier les procédures
  • rationaliser l'espace de travail

Quelques exemples d'interventions

  • Apprendre à vous habiller ou à cuisiner en intégrant un bras atteint
  • Apprendre à réaliser vos tâches quotidiennes avec une aide de marche (cannes, fauteuil roulant, rollator, déambulateur)
  • Stimuler votre mémoire et vous apprendre des stratégies pour compenser des troubles au quotidien
  • Rééduquer votre écriture 
  • Réduire ou prévenir la déformation de vos mains
  • Vous conseiller et apprendre à utiliser des moyens auxiliaires facilitant votre indépendance (sièges pour la toilette, barres d’appui, enfile-chaussette, planche de bain….)
  • Prévenir les risques de chute, apprendre à faire autrement

Informations complémentaires:

Ergothérapie en EMSPlaquette Ergosenior